Y a-t-il un jardin devant le musée des Arts et Métiers ?

Le parvis du musée des Arts et Métiers, récemment réaménagé, n'a pas toujours été le point d'accès principal du musée. Nous avons enquêté sur l'histoire de cet espace vert qui appartient à la Ville de Paris.
Perspective du square du général Morin en 1990 avant la rénovation du musée. On peut voir le groupe sculpté de Jules Dalou représentant Jean-Baptiste Boussingault, professeur de chimie agricole au Conservatoire © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Jean Claude Wetzel
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il n’appartient pas au musée mais à la Ville de Paris. Le jardin public où se situe aujourd’hui l’entrée du musée des Arts et Métiers porte le nom d’Arthur Jules Morin (1795-1880), général d’artillerie, physicien, professeur de mécanique appliquée puis directeur du Conservatoire des Arts et Métiers de 1853 à 1880. Le général Morin donna au Conservatoire une aura extraordinaire, faisant de l’établissement une référence, notamment dans le domaine de la mécanique expérimentale.

Cet espace vert a longtemps été une séparation entre la rue Réaumur et le musée des Arts et Métiers. En effet, l’ancienne entrée du musée se faisait au niveau de l’escalier d’honneur, où l’avion d’Ader est aujourd’hui accroché. Les choses changent avec les travaux de rénovation entrepris entre 1992 et 2000, qui font de l’ancien square un parvis par lequel les visiteurs entreront dans le musée. 

La première proposition de l’architecte italien Andréa Bruno est de creuser un tunnel partant de la station de métro Arts-et-Métiers et passant sous le parvis. Celui-ci aurait permis aux visiteurs d’arriver directement dans le hall d’accueil du musée. Ce projet ne verra finalement pas le jour compte tenu des vestiges archéologiques retrouvés sous l’église.

Andréa Bruno imagine alors un second projet pour le nouveau parvis. Rappelant l’oscillation du pendule de Foucault dans l’église, il installe, dans un puits d’environ 6 mètres de profondeur, un autre pendule mettant en évidence la rotation de la Terre.
 
Parvis du musée des arts et métiers en 2000 © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Sylvain Pelly
 Les visiteurs peuvent également saluer une statue avant d’entrer dans le musée. Il s’agit d’un bronze de Mathurin Moreau représentant le Belge Zénobe Gramme, qui a peut-être été un ancien élève du Conservatoire des Arts et Métiers, et qui perfectionna la dynamo électrique. En tenue de travail et concentré, il vous invite à entrer dans le musée.

Depuis les années 2000, lors de certaines expositions temporaires, le musée investit le parvis. Ainsi, on a pu y voir présenté une brique alimentaire de plusieurs mètres de haut lors de l’exposition Emballages alimentaire, l’innovation est dans la boîte, un nez de TGV pour l’exposition Toujours plus vite, les défis du rails, un moteur Vulcain pour une exposition du Centre national d’études spatiales et même un Weasel, véhicule utilisé pour l’exploration des pôles lors de l’exposition Atmosphère, le climat révélé par les glaces. Aux Arts et Métiers, la visite commence avant même d’entrer dans le musée.
 
© Musée des arts et métiers-Cnam/photo Michèle Favareille


En 2011, un tirage en bronze de la Statue de la Liberté a pris place devant le chevet de l’église. Il s’agit d’une reproduction du modèle d’exécution, en bronze, façonné par Bartholdi et présenté dans la nef. Plus récemment, dans le cadre du projet « Mangez le musée » qui s’articule autour de l’œuvre de Françoise Shein, le parvis s’est refait une beauté. Une table, conçue par l’artiste avec l’aide de visiteurs, a été installée sous un arbre où vous pouvez pique-niquer. Des bacs, remplis de fleurs et d’arbustes ont été mis en place. Le parvis est un lieu idéal pour une pause à la belle saison et qui s’anime, chaque année, lors de la Fête de la Musique.

Venez au rythme des saisons, redécouvrir le parvis, accessible gratuitement, et y déjeuner…
 
Mangez le musée, oeuvre-table réalisée par l'artiste Françoise Schein © Musée des arts et métiers
 
Voir aussi :
Arts et métiers : chronique d'une rénovation
Y a-t-il eu un sarcophage au musée ?
Plus d'images du parvis sur la photothèque du musée des ar​ts et métiers.