Tour à charioter de Vaucanson

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur intellectuel : 
Jacques Vaucanson
Date de fabrication : 
1751
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
00016-0001-
Classification : 
Objet grandeur réelle
Matériaux : 
Laiton Fonte Acier
Dimensions : 
sans podium: 70 x 163 x 73 cm, 506 kg
Date d'entrée : 
1783

Célèbre pour ses automates spectaculaires, "anatomies mouvantes" dans lesquelles il souhaite reproduire le plus exactement possible les fonctions du vivant, Jacques Vaucanson est également connu pour ses machines, à l'origine des collections du Musée des arts et métiers.

Le premier tour moderne
Vaucanson a créé ce tour, premier grand tour de précision entièrement métallique, afin de tourner des calandres, rouleaux pouvant atteindre un mètre de long et trente centimètres de diamètre, utilisés pour écraser les tissus de soie. Ce tour est tout à fait novateur par son chariot portant l'outil de coupe. L'outil n'est plus tenu à la main par l'ouvrier, la qualité de l'usinage ne dépend plus de sa seule habileté. Le principe des tours modernes avec mouvements de rotation et de translation associés est trouvé.

Vaucanson et l'industrie de la soie
Vaucanson est chargé en 1740 de la réorganisation technique et économique de l'industrie de la soie. Il tente de normaliser les pièces des machines et met au point de nombreuses machines textiles : un tour à dévider les cocons, un moulin à organsiner, une mécanique à tisser les façonnés, pour lequel il invente une chaîne de transmission en fil de fer, un métier à tisser les unis et un métier à tisser de basse lisse.

(Cartel de l'exposition permanente)