« Top modèles » pour petits princes et princesses, une expo tip top à expérimenter au musée des Arts et Métiers

Du 16 octobre 2020 au 7 mars 2021, l’exposition Top modèles. Une leçon princière au XVIIIe siècle, présentée au musée des Arts et Métiers, révèle une collection remarquable de onze modèles réduits d’atelier, témoins de l’état des techniques au XVIIIe siècle. Exceptionnels par leur précision, énigmatiques par leur destinée et symboliques par leur caractère princier, ces pièces uniques sont associées à des dispositifs interactifs, des documents, des archives historiques et des objets patrimoniaux.

Tel Gulliver, le visiteur est convié à un voyage dans le temps et l’espace, à la découverte des savoir-faire traditionnels encore très actuels. Ces petits  ateliers du cloutier, du menuisier, du serrurier, du plombier ou encore du potier sont rendus très vivants grâce à la minutie avec laquelle ils sont reproduits dans les moindres détails, des étapes de fabrication aux mini-outils méticuleusement disposés. Jeux d’observation ou de manipulation, l’exploration des connaissances sur les arts et métiers se fait autant par la vue que par le geste, selon les principes éducatifs chers à Madame de Genlis.

Pionnière de la pédagogie par l’objet, Félicité de Genlis a fait réaliser ces modèles réduits pour les enfants princiers de la famille d’Orléans – dont le futur roi Louis-Philippe (1773-1850). Femme-auteure prolifique et femme-enseignante engagée, elle est aussi une intrigante à la personnalité hors du commun. À une époque où l’instruction des princes est confiée aux hommes, elle réussit à s’imposer en tant que « gouverneur », titre qu’elle revendique au masculin. Dans le pavillon de Bellechasse situé à Paris dans le 7e arrondissement, transformé en pensionnat mixte pour les petits princes et princesses, Madame de Genlis mettra en pratique ses principes d’enseignement exigeants, basés sur l’éveil à la curiosité de ses illustres élèves.

Dans ses mémoires, Madame de Genlis qualifia affectueusement ces réductions d’atelier de « joujoux », mais leur vocation semble véritablement éducative tant leur filiation avec l’encyclopédie est indéniable. L’histoire ne dit pas s’ils ont réellement été utilisés en tant que tels… Ils font partie des collections prestigieuses du Palais-Royal dans les dernières années de l’Ancien Régime avant d’intégrer les collections du Conservatoire des Arts et Métiers en 1802. Fondée par l’Abbé Grégoire, l‘institution, dont la vocation est de transmettre les connaissances et les savoir-faire par la démonstration, vient tout juste d’ouvrir ses portes dans les murs qu’elle occupe encore actuellement.

Aujourd’hui, ils retrouvent la lumière pour émerveiller petits et grands enfants, avec un parcours spécial destiné aux 7-12 ans. Des ateliers, des contes, des conférences, un album ainsi qu’une journée d’étude complètent une programmation « tip top » autour de l’exposition Top modèles. Une leçon princière au XVIIIe siècle.


Visite de presse le 15 octobre 2020 à 10h30 : pour recevoir une invitation, merci de contacter le service de presse.

Téléchargement de documents en haute définition Vous devez vous identifier en tant que journaliste pour télécharger les images en haute définition.

Publié le 28/08/2020
Affiche de l'exposition « Top modèles. Une leçon princière au XVIIIe siècle »
Conception graphique : atelier Pentagon, assisté par Zélie Peyrichou
Publié le 11/09/2020
Portrait de Madame de Genlis, d’après Sophie Chéradame

Louis-Édouard Rioult
1839
Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Publié le 11/09/2020
Harpe à crochets

Georges Cousineau
Vers 1775
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Franck Botté

Publié le 11/09/2020
Philippe Égalité, sa femme, leurs enfants ; Mme de Genlis, leur gouvernante

Eugène Leguay d’après Henri Phillippoteaux
Vers 1850
Château d’Eu, musée Louis-Philippe
© Château d’Eu, musée Louis-Philippe 

Publié le 11/09/2020
Portrait de Stéphanie-Félicité de Genlis

Jacques Louis Copia d’après Sylvestre Mirys
1789
Musée national de l’Éducation
© Réseau-Canopée - Le musée national de l’Éducation 

Publié le 11/09/2020
Lanterne magique grand modèle pour fantasmagorie

1805 
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Michèle Favareille

Publié le 11/09/2020
Épée d’enfant

Première moitié du XVIIIe siècle
Musée de l’Armée, ancien musée d’artillerie
© Paris - Musée de l’Armée, Dist. RMN-Grand Palais / Emilie Cambier 

Publié le 11/09/2020
L’atelier du cloutier

François Étienne Calla
1782
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Sylvain Pelly

Publié le 11/09/2020
[Encyclopédie], Recueil de planches sur les sciences, les arts libéraux, et les arts mécaniques avec leur explication 1763, vol. III, « Cloutier grossier » pl. I.

Bibliothèque centrale du Cnam
©Bibliothèque centrale du Conservatoire national des arts et métiers, Paris. Fol B 1-B (2-2) Res

Publié le 11/09/2020
Atelier de menuisier

François Étienne Calla 
1782
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Franck Botté

Publié le 11/09/2020
Un rabot à replanir et un rabot à gorge

Vers 1880
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Sylvain Pelly 

Publié le 11/09/2020
La fabrique de porcelaine (détail)

François Étienne Calla
1782
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Sylvain Pelly

Publié le 11/09/2020
Laboratoire de chimie

François Étienne Calla
1782
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Sylvain Pelly

Publié le 11/09/2020
Cornue en porcelaine

Fin XVIIIe siècle
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers, Cnam / Photo Franck Botté

Publié le 11/09/2020
Conoïde et son paraboloïde hyperbolique tangent

Théodore Olivier
Vers 1840
Musée des Arts et Métiers, Cnam
© Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Pierre Ballif