Télégraphe imprimeur système Baudot

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur matériel : 
Jules Carpentier
Auteur intellectuel : 
Emile Baudot
Date de fabrication : 
1884
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
10387-0000-
Classification : 
Objet grandeur réelle
Matériaux : 
Acier Bois Ivoire Laiton Verre Papier
Dimensions : 
150,4 x 63 x 80 cm
Date d'entrée : 
1884

Vers 1870, le développement du télégraphe reste limité par le nombre des lignes disponibles. Une solution est d'envoyer un plus grand nombre de messages sur une même ligne en utilisant la vitesse de transmission de l'électricité. En 1877, Émile Baudot met au point le système de multiplexage qui permet à trois opérateurs d'utiliser simultanément une ligne télégraphique.

Le multiplexage
Le télégraphe de Baudot reprend d'abord le modèle à clavier de Hughes équipé d'un système de codeur-décodeur qui permet à l'opérateur de taper directement des lettres sur les vingt-huit touches d'un clavier. Baudot remplace chaque lettre par un code de cinq informations binaires. Pour chaque lettre cinq impulsions sont envoyées sur la ligne télégraphique. On peut alors saisir jusqu'à soixante mots à la minute.

Le télégraphe, premier réseau mondial
Le réseau télégraphique se développe alors régulièrement jusqu'à la fin du siècle et assurera la majeure partie des télécommunications jusqu'à la Seconde Guerre mondiale et l'arrivée du télex.

(Cartel de l'exposition permanente)