Expositions temporaires
Du jeudi 18 juin 2015 au dimanche 1 novembre 2015
Parvis
Sous le regard bienveillant de Zénobe Gramme et de la Statue de la Liberté, c’est l’entrée principale du musée des Arts et Métiers.

Accès libre et gratuit
Sur les grilles du Musée des arts et métiers
60 rue Réaumur, Paris 3e

Sur les grilles du jardin de l’Observatoire de Paris
98 boulevard Arago, Paris 14e

Le Musée des arts et métiers accueille sur ses grilles l'exposition "Space Girls Space Women. L’Espace à travers le regard des femmes" conçue par l’agence de photojournalisme Sipa Press et l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Dix-huit reportages inédits qui nous offrent le regard de trois générations de femmes sur l’Espace.
 
Des femmes reporters à la rencontre des femmes de l’espace.
Il y a cinquante ans, Valentina Terechkova devenait la première femme cosmonaute et la seule à avoir effectué un voyage en solitaire dans l’espace. Alors que nous venons de fêter le cinquantenaire de l’Europe Spatiale, et malgré leur présence à des postes clés, les femmes sont sous-représentées dans les carrières scientifiques avec une proportion de 17% en moyenne des ingénieurs en France.
 
L’esprit de la conquête spatiale s’est transformé pour devenir une source de coopération internationale. Partant de ce constat, l’agence de photojournalisme Sipa Press a demandé à une équipe de femmes reporters d’aller à la rencontre des filles qui rêvent d’étoiles, des étudiantes passionnées par l’espace, et des femmes qui sont aujourd’hui au cœur de l’aventure spatiale. De Nairobi à Moscou, de Bangalore à Munich, du désert d’Atacama aux faubourgs d’Izmir, elles ont fait le portrait de « l’Espace au féminin », donnant naissance à une exposition photographique et à une application multimédia pour smartphones et tablettes.

Des rêves d’étoiles à l’exploration spatiale.
Cette enquête photographique révèle trois générations de femmes à travers le monde engagées de manière différente dans l’aventure spatiale. Des filles entre 10 et 18 ans rêvent de devenir astronome, de concevoir des fusées ou d’être les premières à atterrir sur Mars. Les reporters les ont suivies pendant des Space Camps aux Etats-Unis et en Turquie, et lors d’une journée de lancement de fusées artisanales à Biscarosse. A Toronto, Zainab, une collégienne de 11 ans a déjà son billet pour aller dans l’espace avec la compagnie Virgin Galactic. Une nouvelle génération d’étudiantes se prépare aux défis de l’aventure spatiale du XXIème siècle. Parmi elles, Anita Vuya au Kenya, Fatoumata Kebe et Camille Dijoux en France se sont orientées vers une filière scientifique spatiale. De Kourou à Bangalore, du Chili au désert marocain, des femmes travaillent sur des programmes spatiaux européens et internationaux (missions Herschel et Planck, Rosetta, Station Spatiale Internationale, Galileo, Ariane 5...). Qu’elles soient astronautes, ingénieures, ou chefs de projets satellite, elles sont aux avant-postes des activités spatiales.
 
Application « Space Girls Space Women » pour smartphones et tablettes, disponible à partir du 22 juin 2015 sur iOS et Android. Elle est connectée à l’exposition avec un volet pédagogique, des quiz, des témoignages et des ressources.