Se laver les dents ou nettoyer son argenterie ?

L’argent et le cuivre sont deux métaux que l’on trouve dans les collections du musée des Arts et Métiers, ainsi que dans la vie de tous les jours. Malheureusement, ils peuvent se dégrader au contact de l’air, et donc noircir.
Ce noircissement est dû à une réaction chimique. C’est ce qu’on appelle la corrosion. Dans son travail, le restaurateur est souvent confronté à cette dégradation et utilise différentes techniques afin de traiter la corrosion.

Une de ces techniques consiste à frotter le métal, avec une pâte de carbonate de calcium (autrement dit, de la craie) afin d’éliminer cette fine couche noire à la surface de l’objet.

Vous aussi, vous pouvez expérimenter le nettoyage de ces deux métaux en famille, avec des produits du quotidien, comme le dentifrice.
 

Nettoyage d’une cuillère en argent

Voici les ustensiles et les ingrédients dont vous aurez besoin :

Ustensiles
  • Trois ramequins
  • Une cuillère ou touillette
  • Trois morceaux de coton ou coton-tiges
Ingrédients (selon ce que vous avez à disposition)
  • Dentifrice
  • Charbon végétal en poudre
  • Carbonate de calcium (blanc de Meudon ou craie en poudre)
  • Huile végétale
  • Eau
 

Nettoyage de pièces de monnaie en cuivre

 

Comment expliquer un résultat aussi spectaculaire ?

La corrosion est une transformation chimique du métal qui ronge l’objet. Le résultat de cette transformation, qui forme ici une couche noire, peut prendre différentes couleurs en fonction du métal, comme par exemple la rouille orange sur le fer. Ces « produits de corrosion » sont plus fragiles que le métal et le restaurateur peut donc facilement les retirer sans abimer le métal s’il utilise la bonne méthode.

 Le dentifrice, le carbonate de calcium et le charbon de bois, utilisés pour cette expérience, sont des produits qui sont dits micro-abrasifs : ils viennent brosser la surface du métal afin d’éliminer la corrosion. Si on observait le métal au microscope, on pourrait voir de minuscules rayures apparaître dans la couche noire. C’est à force de frotter l’objet avec la pâte que toute la couche finit par s’en aller.

Voilà pourquoi, après avoir retiré la corrosion en surface, le métal semble neuf.

Au cours de cette expérience, nous avons remarqué qu’après l’utilisation de certains produits, il restait un film gras sur le métal. C’est pourquoi il est important pour le restaurateur de toujours connaître la composition des produits utilisés, pour s’assurer qu’ils n’apportent pas d’autres substances mauvaises pour le métal. Parfois, il est même nécessaire de « rincer » l’objet après avoir utilisé un produit de nettoyage.

Le saviez-vous ?
Dans le commerce, on peut trouver des pâtes prêtes à l’emploi pour nettoyer les cuivres ou l’argent. C’est l’un des ennemis des restaurateurs, savez-vous pourquoi ?

 
Ces pâtes commerciales sont généralement un mélange de blanc de Meudon et d’un produit acide. Même après rinçage de l’objet, il reste toujours des résidus de cette pâte dans les parties creuses ou non accessibles. Comme ils sont invisibles au départ, le traitement paraît réussi et le métal est « comme neuf ». Mais au fil des années, ces restes de pâte, acides il faut le rappeler, corrodent le métal lui donnant cet aspect vert vif. Entretemps, la pâte s’est solidifiée et ne peut être retirée qu’en grattant avec un outil dur, comme un batônnet de bois par exemple. C’est une opération longue et fastidieuse, qui est rarement appréciée des restaurateurs.
Si vous voulez reproduire et mieux comprendre cette corrosion « vert-de-gris », rendez-vous ici.