Révolution industrielle 4ème

Niveau : 4ème

Jusqu'en 1850, la révolution industrielle touche surtout l'industrie textile. La filature puis le tissage sont mécanisés. Les progrès touchent aussi la sidérurgie avec l'invention de la fonte au coke puis du four à puddler la fonte et le fer. L'Anglais James Watt invente le premier moteur industriel, la machine à vapeur fonctionnant au charbon. Elle permet d'actionner les lourdes machines et d'exploiter plus profondément les mines. Le musée vous invite à découvrir les machines qui ont marqué la première révolution industrielle dans le cadre de votre programme "L'Europe en mutation dans la première moitié du XIXe siècle".
Consultez "Avant la visite", "Pendant la visite" ou "Après la visite" pour accéder aux conseils et télécharger au fur et à mesure tous les fichiers du dossier : activités à faire en classe, petit journal, fiches parcours, fiches objets, carnets.

NB : Merci de nous adresser vos remarques sur les dossiers de l'enseignant à musee-educ@cnam.fr.

Avant la visite


Réservation

Pour vous permettre de visiter le musée en groupe dans des conditions optimales, la réservation est obligatoire.
 Réservez votre visite en autonomie
Réservez votre visite ou atelier accompagné par un médiateur du musée
Pour les visites guidées et les ateliers,  réservez deux mois minimum avant la date de l'activité. Le règlement doit être effectué obligatoirement dans les 21 jours suivants la date de prise de réservation.

En classe

1- Précisez un certain nombre de termes ou d'expressions souvent mal compris par les élèves.
Ainsi, l'expression révolution industrielle, parfois contestée, ne correspond pas à l'apparition de l'Industrie, puisque celle-ci existe depuis la préhistoire (cf. Industrie du moustérien pour désigner le travail de la pierre à l'époque préhistorique du même nom). Distinguer les mots invention et innovation. Seule l'innovation fait progresser l'économie car elle est l'application à grande échelle d'une invention.
2- Analysez les facteurs favorables qui permettent d'expliquer le processus de la révolution industrielle et qui jouent tous en faveur de l'Angleterre qui les cumule.
·         L'essor démographique : étudiez la transition démographique et envisagez ses conséquences. La principale conséquence est un fort excédent démographique qui dégage une main d'œuvre disponible pour de nouvelles tâches - aujourd'hui relativisée par certains historiens - et surtout une forte augmentation des besoins puisqu'il faut nourrir et équiper en outils et en vêtements une population accrue (rôle essentiel du marché qui joue comme un aiguillon de la croissance)
·         Les facteurs psychologiques et culturels : poids du puritanisme (cf. thèses de Max Weber). La réussite matérielle est vue de manière positive, comme un signe divin et aussi comme la possibilité de procurer aux pauvres des moyens d'existence plus efficaces et plus dignes que le recours à la charité. Ceci explique pourquoi, en Angleterre, la bourgeoisie était davantage portée sur la recherche d'un enrichissement personnel qu'en France, pays de tradition catholique, où jouent également des puissants interdits pour les nobles, dissuadés ainsi de se lancer dans les activités de production sous peine de déroger.
·         Les facteurs politiques. Au milieu du XVIIIe siècle, la France et l'Angleterre connaissent à peu de choses près le même état de développement technique et économique. Mais la tourmente révolutionnaire mobilise toutes les énergies vers les mutations politiques, et l'écart se creuse entre la France et l'Angleterre.
·         Relativisez les transformations de l'agriculture, parfois appelées révolution agricole. Ces mutations sont concomitantes de la première révolution industrielle (visibles seulement au début du XIXe siècle). Si des interactions existent bien entre les deux processus, il ne faut pas faire de transformations des campagnes la cause des progrès industriels. Certes, le développement de nouvelles méthodes culturales permet d'accroître les productions d'autant plus que s'accentue le mouvement des enclosures(processus d'individualisation des terres) et donc de nourrir une population plus nombreuse et occupée à d'autres tâches que l'agriculture. Cela favorise aussi une accumulation du capital et permet l'enrichissement de certains yeomen, riches agriculteurs qui sont désireux d'accéder à de nouveaux biens manufacturés. L'exode rural des plus pauvres est ainsi facilité d'autant plus que le verrou de la loi des pauvres saute sous l'action déterminée d'hommes comme Adam Smith et William Meredith acquis au laissez-faire.

Documents ressources

L’histoire des lieux

En guise d'introduction à votre visite, nous vous conseillons de présenter brièvement l'histoire du Musée des arts et métiers et sa vocation pédagogique.

Le petit journal

Devenez démonstrateur d'un jour à l'aide de ce document rédigé en fonction de votre déplacement dans le musée. Un symbole en forme de musée vous indique un ou plusieurs objets du musée et le numéro associé vous permet de localiser l'objet à l'aide du plan joint dans le mini-guide(rubrique " Pendant la visite ").
Si un objet s'accompagne d'un tableau électronique (film et animation), il vous est indiqué par le symbole en forme de caméra. Mais attention ! Au musée, les écrans vidéo sont trop petits pour être vus par plus de 5 élèves en même temps.


Carnets pédagogiques

Les carnets permettent à l’enseignant d’approfondir ses connaissances sur un objet, un thème ou un personnage cité dans le Petit journal. En dernière page : une activité à faire en classe.


Le centre de documentation du musée

Le centre de document met à votre disposition des ressources multiples : ouvrages, dossiers documentaires, ressources électroniques, etc.
Internet pour les enseignants
Contact : musee-doc@cnam.fr - Tél. : 01 53 01 82 51

Pour en savoir plus

Livres
·         Élisabeth Drye, Histoire des techniques de l'an Mil à nos jours, Hatier, 1992
·         Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle 1780-1880, Le Seuil, 1971 et 1989
·         Yves Carsalade, Les grandes étapes de l'histoire économique, Ellipses, 1998
·         Ernest Labrousse et Fernand Braudel Tome 2 Histoire économique et sociale de la France - Ernest Labrousse et Fernand Braudel, Tome 2 (années 1660 à 1789) p 514-528 et Tome 3 (1789 à 1880 )p 477-543.
·         Histoire économique et sociale de la Grande Bretagne, Ed. du Seuil, "L'Univers Historique", Tome 2
·         Patrick Verley, La première révolution industrielle, Coll. Synthèse Armand colin, 1999
·         Françoise Boucher-Cavallo, La vapeur, édité par l'Écomusée du Creusot, 1992
·         Jean-Yves Andrieux et François Lassus, Du bas fourneau à l'architecture métallique, Musée des techniques et des cultures comtoises, Coll. Ressources patrimoine, 1999
·         Jean-Yves Andrieux, Les travailleurs du fer, Coll. découvertes Gallimard, 1991

Autres Musées en France
·         Écomusée du Creusot, Château de la verrerie B.P.53 71202 le Creusot Cedex
·         Écomusée de Fourmies, place Maria Blondeur B.P. 65 59612 Fourmies Cedex
·         Musées "L'impression sur étoffes" et "Musée du chemin de fer" à Mulhouse.
·         Musée municipal de la toile de Jouy Château de L'Eglantine, Jouy-en-Josas
 

Pendant la visite

Vous pouvez mener seul(e) la visite avec votre classe, ou suivre un démonstrateur en visite scolaire (sous réserve de places disponibles). Vous trouverez toutes les informations pratiques dans le mini-guide.
Comptez environ une heure et demie de visite.
 

Animations et visites scolaires

Pensez à réserver 2 mois à l'avance pour une visite scolaire.
Liste des visites scolaires guidées

La fiche parcours

À l'attention des élèves, cette fiche doit être remplie lors de la visite. Elle permet aux élèves de rester concentrés et de retenir les différentes connaissances que vous souhaitez leur faire acquérir

 

Outils pédagogiques dans le musée

Au cours de la visite, les élèves peuvent visionner différentes vidéos sur les tableaux électroniques se trouvant en face des objets phare. Certaines de ces vidéos sont téléchargeables depuis la rubrique "Avant la visite" de ce dossier de l'enseignant.