Prototype de l'appareil cinématographique de prises de vues et de projection dit "Cinématographe" de Louis et Auguste Lumière

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur matériel : 
Charles Moisson
Auteur intellectuel : 
Auguste Lumière
Date de fabrication : 
C. 1894
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
16966-0000-
Classification : 
Objet grandeur réelle
Matériaux : 
Bois Caoutchouc Cuivre Laiton Verre Carton Acétate de cellulose ? Chrome ?
Dimensions : 
18,2 x 11,2 x 18 cm, 140g. autre (avec trepied): 48 x 24,5 x 27 cm, 3,78 kg
Date d'entrée : 
1926

Le Cinématographe est, d'après le brevet déposé le 13 février 1895 par Louis et Auguste Lumière, un "appareil servant à l'obtention et à la vision des épreuves chronophotographiques". L'appellation "Cinématographe", empruntée à Léon Bouly, est employée quelques mois plus tard.

Restituer le mouvement
L'enjeu était de parvenir à ce que les images se succèdent exactement et selon des intervalles de temps égaux à ceux qui avaient séparé les poses. La cadence de défilement est de quinze images par seconde. Le support 35 mm celluloïd est celui du Kinétoscope de Thomas Alva Edison, mais les perforations sont différentes.

Vers une plus large diffusion
Le Cinématographe est construit en série par le constructeur Jules Carpentier. C'est un appareil de prise de vue mais aussi de projection, lorsqu'il est équipé d'une lanterne de projection Molteni à lampe à arc. Il permet également le tirage des épreuves positives.

(Cartel de l'exposition permanente)