Objet à la une : Les palettes de couleurs vitrifiables

À l’occasion d’un prêt au musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg, le musée des Arts et Métiers a engagé la restauration d’une série de palettes de couleurs vitrifiables.
La maison Adolphe Lacroix et Compagnie, installée à Paris depuis 1863, était spécialisée dans la production et la commercialisation de couleurs et de pigments destinés aux peintres amateurs sur porcelaine ou verre. L’un des enjeux était d’obtenir des couleurs éclatantes et durables dans le temps. À cet égard, la maison Lacroix se distinguait par la qualité de ses produits, recommandés par de nombreux artistes cités par Adolphe Lacroix lui-même dans un petit opuscule, Des couleurs vitrifiables et de leur emploi sur porcelaine, faïence, vitraux, publié en 1872. De même, le Comité des arts chimiques de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale a rappelé à plusieurs reprises la modernité des installations des ateliers Lacroix, tout en soulignant plusieurs innovations marquantes, comme les pigments en tubes et les crayons vitrifiables.

Le musée des Arts et Métiers conserve plusieurs palettes et assiettes-échantillons, ainsi que des exemplaires des crayons vitrifiables et du pyro-fixateur, sorte de petit moufle servant à la cuisson des objets peints. Ces objets ont été offerts au début des années 1880 par Adolphe Lacroix, peut-être en lien avec les enseignements de Victor de Luynes, professeur de la chaire de chimie appliquée aux industries de teinture, céramique et verrerie du Conservatoire des Arts et Métiers.

L’une des palettes sera prochainement présentée au musée d’Art moderne et Contemporain de Strasbourg dans une exposition consacrée au collectionneur et critique d’art Joris-Karl Huysmans. À cette occasion, la palette a bénéficié d’une intervention de conservation-restauration permettant de retrouver tout l’éclat des couleurs et la lisibilité de l’objet.
 
 
© Patricia Dupont