Modèle : train de laminoirs

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Date de fabrication : 
Avant 1849
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
04050-0000-
Classification : 
Modèle ou Maquette
Matériaux : 
Acier Fonte Bois
Dimensions : 
43,5 x 197 x 34 cm, 206 kg
Date d'entrée : 
1849

Mis au point en Angleterre, le laminoir se généralise avec l'adoption de la fonte au coke. Les différentes cages servent d'abord au dégrossissage, puis au laminage des barres, plates ou cannelées, ou des tôles. Les profilés métalliques pour la construction ou les rails de chemin de fer sont réalisés de cette façon.

La forge à l'anglaise
Le puddlage, inventé par l'Anglais Henry Cort en 1783, est un procédé d'affinage permettant de transformer la fonte en fer en brassant le métal et en le soumettant à un violent courant d'air. L'opération se fait dans un four à réverbère, à cheminée carrée. Les barres de fer obtenues ne sont plus envoyées au marteau mais passent dans le laminoir. Le développement du chemin de fer, de la navigation à vapeur et de la construction métallique à partir des années 1840 assure aux fers, aux profilés et aux tôles laminées un énorme débouché.

Le Creusot : un empire industriel
La première fonderie installée en 1785 employait déjà les techniques anglaises, mais ce sont les Schneider qui donnent au Creusot son rayonnement. En 1861, ils agrandissent les ateliers de construction des locomotives et reconstruisent la grande forge à laminoirs, établissant l'emprise de l'usine sur toute la ville.

(Cartel de l'exposition permanente)