Modèle : Plan en relief des docks et entrepôts de la Joliette à Marseille

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur matériel : 
Digeon Jules et Fils aîné
Auteur intellectuel : 
Compagnie des docks et entrepôts de Marseille
Date de fabrication : 
1900-1906
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
13293-0001-
Classification : 
Modèle ou Maquette
Matériaux : 
Alliage ferreux Bois Matériau indéterminé Métaux non ferreux Verre Laiton
Dimensions : 
30 x 156,2 x 220,5 cm, 54 kg
Date d'entrée : 
1900

L'apparition et le développement de la navigation à vapeur bouleversent les données du monde maritime en introduisant la rapidité, la régularité des liaisons et un tonnage croissant des cargaisons transportées. Les ports sont également transformés par l'arrivée des chemins de fer jusque sur les quais.

La Joliette, un port artificiel à l'écart de la ville
Vers 1840, le Vieux-Port de Marseille, coeur de la ville, est engorgé. Le port de la Joliette est créé sur les plans de l'ingénieur Montluisant entre 1844 et 1853 par la construction d'une digue en eau profonde, à l'écart du centre. Il est équipé d'entrepôts ou "docks" modernes et mécanisés, comportant d'immenses hangars de déchargement à structure métallique et de nombreux magasins à étages pour le stockage.

Un port et une gare
Le port de la Joliette est desservi par le chemin de fer dès 1848. Les quais sont assez larges pour qu'y aboutissent des voies ferrées, permettant de transborder directement les marchandises des bateaux aux trains. Le port et sa gare assurent la jonction du commerce continental avec le commerce méditerranéen et colonial d'Afrique, d'Amérique et, grâce à l'ouverture du canal de Suez en 1869, d'Asie. Vers 1880, Marseille est le premier port d'Europe continentale.

(Cartel de l'exposition permanente)