Modèle : Machine à vapeur à balancier, dite machine atmosphérique de Newcomen

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur matériel : 
Robert Christian
Auteur intellectuel : 
Thomas Newcomen
Date de fabrication : 
C. 1930
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
19606-0000-
Classification : 
Modèle ou Maquette
Matériaux : 
Bois Cuivre Fer
Dimensions : 
76 x 60 x 42,5 cm, 12,76 kg
Date d'entrée : 
1951

Bien reconnaissable à son balancier, la machine à vapeur de Thomas Newcomen est loin d'être parfaite, sa construction est lourde, sa consommation dévorante. Mais elle est efficace et fiable, et restera sans rivale pendant plus de soixante ans dans les mines britanniques. Elle marque les débuts de l'ère industrielle.

L'ancien et le nouveau
De la machine à vapeur de Papin, Newcomen garde l'idée du cylindre et du piston moteur. De la pompe de Savery, il reprend la chaudière séparée du cylindre. La grande innovation de Newcomen est d'avoir accéléré le refroidissement de la vapeur grâce à un jet d'eau froide qui arrive directement dans le cylindre, son rendement est alors double de la pompe de Savery. Elle donne jusqu'à 12 coups à la minute !

Une machine automatique
Des valves à fermer, des robinets à ouvrir. Toutes ces manipulations vont bientôt être automatiques. Trois ans après sa première machine, Newcomen ajoute une tige au balancier et la relie aux manettes. C'est dorénavant le mouvement du piston qui commande l'ouverture et la fermeture des différents éléments.

(Cartel de l'exposition permanente)