Modèle : Four à porcelaine système Minton

Modèle : Four à porcelaine système Minton© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Sylvie Maillard
Auteur matériel
Digeon Jules et Fils aîné, Jules Henri Digeon
Auteur intellectuel
Herbert Minton
Date de fabrication
Avant 1896
Emplacement
Musée
N° inventaire
12789-0000-
Classification
Modèle ou Maquette
Matériaux
Bois Fer Laiton
Dimensions
113 x 54 x 53,5 cm, 36 kg
Date d'entrée
1896

La porcelaine est une céramique d'invention chinoise, à base de kaolin, de silice et de feldspath. D'un blanc très pur, la pâte extrêmement fine est translucide. Les Européens percent ses secrets de fabrication au début du XVIIIe siècle. Les fabricants anglais, comme Herbert Minton, sont les premiers à utiliser des fours chauffés au charbon.

Un four en deux parties
Les produits crus - assiettes, tasses ou statuettes - sont coulés ou moulés, puis placés dans des gazettes réfractaires avant d'être cuits dans un four divisé en deux parties. La chambre supérieure, ou globe, sert à faire le dégourdi, c'est-à-dire une première cuisson vers 900 °C. Ensuite les pièces sont plongées dans un bain d'émail et placées dans la chambre inférieure, le laboratoire, pour une dernière cuisson à 1400 °C. Les pièces cuites non émaillées sont appelées biscuit.

Le blanc de Limoges et le décor de grand feu
L'industrie porcelainière se développe à Limoges à la fin du XVIIIe siècle après la découverte de kaolin à Saint-Yriex. La spécialité des manufactures limousines est la porcelaine d'un blanc éclatant et le décor de grand feu qui permet de cuire en une seule fois la pièce et son décor d'émaux métalliques. Les céramistes et chimistes limousins s'illustrent dans la recherche d'oxydes métalliques résistant aux plus hautes températures qui permettent un mélange intime de la porcelaine et de son décor.

(Cartel de l'exposition permanente)