Modèle : Forme de motrice de TGV type MX100

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur matériel : 
SNCF
Date de fabrication : 
1997
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
43540-0000-
Classification : 
Modèle ou Maquette
Matériaux : 
bois
Dimensions : 
30 x 157 x 21,5 cm
Date d'entrée : 
1997

Le TGV dessine peu à peu une nouvelle géographie ferroviaire en Europe. Relié aux lignes classiques qui le complètent, il développe son principal atout, la très grande vitesse d'un centre-ville à l'autre, grâce notamment à des améliorations constantes des formes de ses motrices.

Un nouveau train, un nouveau mode de transport
Le TGV prolonge le trajet à grande vitesse jusqu'au cœur des villes, ce que ne permet aucun autre mode de transport. Conçu pour améliorer les principales voies ferrées, il dessine, par l'interconnexion de ses lignes, un nouveau réseau. Ce dernier peut être facilement étendu, les rames de TGV circulant à 200 km/h sur les tronçons aménagés de lignes classiques. L'idée d'un réseau européen de TGV progresse, malgré les disparités techniques des infrastructures et des matériels.

Une motrice conçue par ordinateur
La motrice MX-100 peut rouler à 100 m/s, soit 360 km/h. Sa forme est conçue par ordinateur et testée en soufflerie pour réduire les effets de souffle, les amplitudes des ondes de pression occasionnées lors des traversées des tunnels, ainsi que la traînée aérodynamique et le bruit émis en environnement : les arêtes sont supprimées, la garde au sol est abaissée, les bogies sont carénés, le nez est allongé de 60 cm, ce qui améliore par ailleurs la capacité d'absorption d'un choc frontal.

(Cartel de l'exposition permanente)