Modèle : échafaudage pour la pose de la coupole en fer de la Halle au blé de Paris

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Date de fabrication : 
1811-1812
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
08631-0000-
Classification : 
Modèle ou Maquette
Matériaux : 
Bois Fer
Dimensions : 
93,5 x 115 x 69,5 cm, 15,5 kg
Date d'entrée : 
1873

La coupole en fonte de la halle au blé de Paris est l'un des premiers ouvrages métalliques construit en France. Cette prouesse technique vient couvrir un bâtiment construit en 1763 par Le Camus de Mézières et remplace une coupole en bois. Moins bien ventilée et moins lumineuse, elle présente l'avantage d'être incombustible. La première coupole en bois construite par le menuisier Roubo est détruite lors d'un incendie en 1802.

De la coupole en bois à la coupole en fonte
L'architecte François-Joseph Bélanger (1744-1818) propose de reconstruire la coupole en métal. Aucune coupole en métal de cette taille n'existe alors. L'ingénieur François Brunet calcule et dessine les éléments en fonte et en 1807 l'ossature est commandée aux forges du Creusot. Un imposant échafaudage est construit pour poser les cinquante et une fermes tenues entre elles par quatorze ceintures.

La supériorité du métal : l'incombustibilité
La couverture en feuilles de cuivre assombrit l'intérieur de la halle, faute d'éclairage et de ventilation suffisants, les grains pourrissent et il faut modifier la coupole pour aménager des lanternons supplémentaires. En 1840, le marché du blé se déplace et la halle, profondément réaménagée, est transformée en bourse du commerce en 1889.

(Cartel de l'exposition permanente)