Maquette : Maison bioclimatique

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur matériel : 
Michel Goudin
Auteur intellectuel : 
Philippe Mellor-Ribet
Date de fabrication : 
1999
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
43911-0000-
Classification : 
Modèle ou Maquette
Matériaux : 
Plastique
Dimensions : 
60 x 101 x 80 cm
Date d'entrée : 
2000

L'architecture bioclimatique est l'une des réponses possibles aux préoccupations que suscite la consommation d'énergie. Non seulement elle tire avantage de la source inépuisable que représente le soleil, mais elle prend en compte également de nouvelles réflexions sur l'architecture et l'environnement paysager.

De la maison solaire à la maison bioclimatique
Dans un logement, les consommations d'énergie se répartissent entre le chauffage (60 %), l'eau chaude sanitaire (10 %) et les autres usages liés à l'éclairage et l'électroménager (30 %). Les capteurs photovoltaïques que l'on peut voir sur les toits de certaines maisons fournissent certes un appoint appréciable en électricité, mais insuffisant dans de nombreuses régions, et encore très cher. Depuis les années 1990, les architectes prennent en compte tout un ensemble d'éléments, comme la production d'énergie pour le choix des matériaux, leur recyclage lors de la démolition et conçoivent des maisons sensibles aux changements et aux contraintes de l'environnement.

Confort et économies d'énergie
La maison bioclimatique présente donc une volumétrie ramassée pour réduire les surfaces de déperdition, le moins possible d'ouvertures placées au nord, un système d'occultation modulable selon l'heure et les saisons, une isolation efficace par un choix adéquat de matériaux et de couleurs, des volumes organisés afin de créer des espaces tampon, etc.

(Cartel de l'exposition permanente)