Lumière : toute la science qui brille

Conférences et débats - Dialogues - Des clés pour comprendre
jeudi 26 février 2015, 18h30-20h00
Amphi Abbé Grégoire
Construit à la fin des années 1840, cet amphithéâtre du Conservatoire accueille aujourd’hui des cours, conférences et colloques.

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles.
Inscription fortement recommandée :
musee-conf@cnam.fr
Billets à retirer à l'accueil du musée.
Si 2015 est l’année de la lumière, les prix Nobel de physique et de chimie 2014 ont anticipé l’actualité en mettant sous les feux des projecteurs les LED bleues et la microscopie à fluorescence à très haute résolution, deux exemples emblématiques d’émission de lumière par la matière !


Les diodes électroluminescente (Light-Emitting Diode ou LED) sont des dispositifs opto-électroniques qui émettent de la lumière lorsqu’ils sont parcourus par un courant électrique. Alors que les LED rouges ou vertes ont été mises au point dès les années 1960, il a fallut attendre les années 1990 pour concevoir les LED bleues indispensables à l’obtention du blanc. Sur une base de nitrure de gallium recouvert d’une couche d’indium, leur fabrication constitue une rupture technologique extraordinaire associée à des applications considérables. Déjà intégrées dans le système de rétro-éclairage des écrans plats, c’est sans doute dans l’éclairage que ces nouvelles sources de lumière, consommant très peu d’énergie, apporteront la plus grande révolution, à condition bien entendu qu’elles démontrent leur parfaite innocuité.

Utilisée pour l’éclairage avec les lampes fluo-compactes, la détection de faux billets de banque ou encore pour laver « plus blanc que blanc », la fluorescence est également un outil puissant pour explorer la matière vivante et inanimée. Portées à un état d’excitation par absorption de lumière, les molécules fluorescentes sont ensuite capables de retourner à l’état fondamental en émettant des photons. La microscopie à fluorescence mettant en œuvre des lasers a considérablement évolué : deux nouvelles techniques permettent de visualiser le vivant à l’échelle nanoscopique et de suivre ainsi des processus dynamiques qui opèrent au sein des cellules.

Avec Bernard Gil, directeur de recherche au CNRS, laboratoire Charles Coulomb - L2C (CNRS/Univ. Montpellier 2) et Bernard Valeur, professeur émérite au Cnam, auteur des ouvrages Lumière et luminescence. Ces phénomènes lumineux qui nous entourent (Belin, 2005), Sons et lumière (Belin, 2008) et La couleur dans tous ses éclats (Belin, 2011).


À découvrir sur la vidéothèque du CNRS : Les LED, le nouvel éclairage électronique (CNRS Images, 2013, 5')