Le patrimoine de la recherche

Associer les concepts de « patrimoine », de « recherche scientifique » à une chronologie récente n’est pas une évidence. La notion de patrimoine évoque intuitivement un temps passé plutôt lointain tandis qu’un laboratoire de recherche est, par vocation, tourné vers l’innovation et le futur.
Pourtant, les laboratoires de recherche s’inscrivent dans une historicité, ils sont porteurs d’un patrimoine en devenir. Ce patrimoine est lisible à travers des traces matérielles, culturelles et immatérielles (identité d’un laboratoire, thématiques de recherche, gestes, vocabulaire, rites internes…).

Au sein de ce patrimoine, l’objet technique et les équipes qui les emploient tiennent une part essentielle. Or, la rapidité des évolutions scientifiques, techniques et technologiques des cinquante dernières années a accéléré l’obsolescence des objets et des pratiques. Les objets disparaissent, leurs fonctionnements et leurs usages sont peu à peu oubliés, entraînant une perte de connaissance irréversible. La conservation des objets techniques, révélateurs des liens entre société et sciences, constitue une opportunité de préserver l’histoire et la culture de la recherche scientifique. Initié il y a plus de quinze ans par le Conservatoire national des arts et métiers, le programme PATSTEC porte une réflexion nationale sur le patrimoine récent (du début XXe et XXIe siècles), tout en menant un programme de sauvegarde et de valorisation des objets qui en révèlent la richesse et la diversité.

 


Écoutez notre capsule audio

Le projet Reseed
par Florent Laroche, Laboratoire LS2N (UMR CNRS 6004), École Centrale de Nantes