La fabrique de l’instrumentation scientifique

Peu visibles dans la littérature scientifique, les processus de conception des prototypes racontent la recherche en marche ainsi que l’ingéniosité déployée par les équipes au sein des laboratoires. Ils mettent en avant les gestes de la science, conciliant méthodologie expérimentale et savoir-faire techniques.
Ces gestes sont ceux des ingénieurs et des techniciens fabriquant des pièces sur-mesure ou adaptant un instrument existant et ceux des chercheurs expérimentant les prototypes ainsi réalisés. Un dialogue permanent se noue au sein des équipes des laboratoires pour mettre à l’épreuve une hypothèse. Les techniciens façonnent les pièces sur mesure, puis les ingénieurs et chercheurs testent le dispositif expérimental réajusté en fonction des résultats obtenus.

C’est par cette complémentarité que la recherche scientifique aboutit à des résultats. À la croisée des gestes et des savoirs, les prototypes apparaissent comme la matérialisation de la recherche en cours. Ils gardent une trace des pratiques, des savoir-faire et des connaissances, véritables témoins en devenir de la fabrique des sciences. Le prototype, cet instrument souvent complexe, permet de raconter les coulisses de la recherche et d’aller au-delà d’une image d’Épinal bien souvent répandue, celle du chercheur-créateur travaillant seul dans son laboratoire.

Écoutez nos capsules audio

La Very Wide Field Camera

par Michel Marcelin, directeur de recherche émérite au CNRS, Laboratoire d’astrophysique de Marseille.

Coconut

Par Marie-Laure Baudement, directrice du pôle culture, responsable mission culture scientifique, université de Bourgogne.