Gazomètre de Lavoisier

Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Gazomètre de Lavoisier© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Franck Botté
Droits réservés - Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur matériel
Pierre Bernard Megnié
Date de fabrication
1787
Emplacement
Musée
N° inventaire
07547-0001-001-
Classification
Objet grandeur réelle
Matériaux
Acier Laiton Plomb Verre Fer Mercure Bois
Dimensions
236 x 157 x 77 cm
Date d'entrée
1866

Antoine-Laurent de Lavoisier (1743-1794) est le véritable fondateur de la chimie moderne. Il investit la majeure partie de sa fortune, accumulée grâce à sa charge de fermier général, pour faire réaliser, par les meilleurs constructeurs de son temps, les instruments scientifiques qui firent la renommée de son laboratoire, installé à l'Arsenal.

Rien ne se perd...
Il fait construire entre 1785 et 1787, par Mégnié, deux grands gazomètres pour réaliser l'expérience de la synthèse de l'eau. Avec ces balances de précision, il pèse les deux gaz -- hydrogène et oxygène -- qu'il introduit ensuite dans un ballon pour les recomposer grâce à une étincelle électrique et obtenir ainsi quelques grammes d'eau. Il démontrera ainsi la loi de conservation des masses.

La passion du laboratoire
Au-delà de l'instigateur de la " révolution chimique " du XVIIIe siècle, Lavoisier fut un savant curieux de tout, profondément inspiré par l'esprit des Lumières. Son laboratoire nous en montre quelques facettes : météorologiste, géologue, thermicien et physiologiste, il a exercé partout le même esprit moderne de rigueur dans la méthode et de précision dans les mesures.

(Cartel de l'exposition permanente)