Du robot bipède au cœur artificiel, en passant par le Minitel… L’épopée des prototypes racontée au musée des Arts et Métiers

À​ NOTER : la visite de presse prévue lundi 16 mars à 10h30 est reportée à une date ultérieure. Du 17 mars au 28 juin 2020, le musée des Arts et Métiers fait la part belle au patrimoine scientifique et technique contemporain. L’exposition Prototypes. De l’expérimentation à l’innovation présente au public près d’une trentaine d’objets et instruments précurseurs. Premiers modèles expérimentaux de robot bipède, de piège à neutrons, du cœur artificiel, du Minitel ou encore du bistouri laser, ces témoins parfois éphémères révèlent aux visiteurs toute l’ingéniosité de la recherche « en train de se faire ».

À​ NOTER : la visite de presse prévue lundi 16 mars à 10h30 est reportée à une date ultérieure.

© Musée des Arts et Métiers-Cnam / Laboratoire d’astronomie spatiale de Marseille / Graphisme : Débora Bertol

Indispensables aux petites et grandes découvertes, ces « premiers types » d’expérimentation sont souvent voués à disparaître. Ils sont pourtant une source cruciale pour comprendre le fonctionnement de la recherche scientifique. Les prototypes racontent les coulisses des laboratoires ; leur histoire fait prendre conscience des défis mais aussi des difficultés et des hésitations. Par leur conception, ces objets dévoilent les succès, les errements et les échecs. En recherche appliquée, les prototypes quittent parfois la paillasse pour plonger dans le monde des entreprises. Les traces qu’ils laissent relatent alors tous les aléas vers leur industrialisation. À la fois uniques et menacés, ils sont aujourd’hui un patrimoine précieux à préserver pour les générations futures, sous peine d’une perte irréversible des connaissances. En près de 20 ans, grâce à la mission nationale de sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain (PATSTEC), plus de 22 000 objets variés ou instruments ont ainsi été repérés et sauvegardés.

Le parcours de visite de l’exposition se structure autour de quatre grandes thématiques : Les prototypes dans la recherche ; La fabrique de l’instrumentation scientifique ; Le transfert de l’innovation ; Le patrimoine de la recherche. Dans chacun des quatre modules, des dispositifs de jeu d’association proposent aux visiteurs de retrouver à quels objets du quotidien correspondent les prototypes présentés. Des vidéos complètent la présentation sur les objets mais aussi sur la recherche en France, le processus de commercialisation et les métiers de laboratoire. Un livret-jeu invite les enfants, à partir de 7 ans, à résoudre des énigmes pour mener un grand projet scientifique, envoyer la vie sur Mars, à l’aide d’instruments à retrouver dans l’exposition. 

Autour de l’exposition, des visites guidées de la collection permanente sur le thème des prototypes sont organisées certains week-end. L’atelier Les fabricateursFabrique ta molécule, conçu en collaboration avec les chercheurs du laboratoire Génomique, bio-informatique et chimie moléculaire (GBCM) du Conservatoire national des arts et métiers, initie petits et grands à la construction d’acides aminés et de protéines. Une programmation de conférences permet d’apporter l’éclairage d’experts pour mieux comprendre l’histoire de prototypes emblématiques et les enjeux du progrès.

Enfin, pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet, un catalogue de 160 pages réunit une série d’articles de fond autour des quatre grandes thématiques de l’exposition, ainsi que des notices détaillées et augmentées d’objets du patrimoine scientifique et technique contemporain.

Téléchargement de documents en haute définition Vous devez vous identifier en tant que journaliste pour télécharger les images en haute définition.

Publié le 03/02/2020
Affiche de l'exposition "Prototypes, de l'expérimentation à l'innovation"

© Musée des Arts et Métiers-Cnam/Laboratoire d’astronomie spatiale de Marseille/Graphisme : Débora Bertol

Publié le 05/02/2020
Colonne du microscope électronique dit « l’Ancêtre »
Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES), CNRS
Gaston Dupouy, 1942, acier, inv. CNRS.CEMES.015
© Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées
Publié le 05/02/2020
Robot bipède
Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM), CNRS/université de Montpellier
2006, acier, tubes composites en carbone, aluminium, fer, cuivre et aimants
© LIRMM-UM-CNRS
Publié le 05/02/2020
Very Wide Field Camera (VWFC), schéma
Société Barras Provence
Laboratoire d’astronomie spatiale (LAS) de Marseille, Aix-Marseille Université
Centre national d’études spatiales (Cnes), CNRS-Laboratoire d’astronomie de Marseille
1983, titane, inv. LAM-CNRS-AMU-CNES-328
© Laboratoire d’astronomie spatiale (LAS) de Marseille
Publié le 05/02/2020
Préleveur de fluide hydrothermal
Ifremer, service Archives et Patrimoine
Vers 1984, titane, acier inoxydable, inv. Ifremer.OCEANO.0006
© Ifremer/Photo Gilles Chatry
Publié le 03/03/2020
Cœur artificiel Carpentier
Centre technique des industries mécaniques (Cetim)
Alain Carpentier, 1991, muscle péricarde animal, titane, polysulfone
© Cetim/Studio B. Cohen
Publié le 25/02/2020
Terminal pour l’expérimentation de l’annuaire électronique

Association Armorhistel, 1980, carrosserie tôle
© Armorhistel

Publié le 05/02/2020
Liquéfacteur mixte hydrogène-hélium, dit liquéfacteur Lacaze-Weil
Institut Néel-CNRS, Grenoble, département Matière condensée-basses températures, anciennement CRTBT, originellement LEPM
Albert Lacaze, Louis Weil, 1954-1956, cuivre verni, acier inoxydable, argent, inv. ACONIT-PSTC 1
© ACONIT/CNRS
Publié le 05/02/2020
Caméra ISOCAM
Département d’astrophysique (DRF/Irfu/DAp CEA Saclay), 1995
© Département d’astrophysique (CEA)