Alain Germain, entre costumes et machines