Aéroplane Blériot XI

Droits réservés – Pour tout usage consulter la banque d'images
Auteur matériel : 
Alessandro Anzani
Auteur intellectuel : 
Louis Blériot
Date de fabrication : 
1909
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
14272-0001-
Classification : 
Objet grandeur réelle
Matériaux : 
Acier Bois Caoutchouc Alliage ferreux Textile Zinc
Dimensions : 
245 x 855 x 750 cm, 310kg autre (Moteur): 60 kg (132,28lb.) autre (hélice): 4,5 kg, 208 cm (9,92lb.)
Date d'entrée : 
1909

Suspendu sous la voûte de l’ancienne église de Saint-Martin-des-Champs, cet aéroplane est un exceptionnel témoignage du temps des pionniers de l’aviation. Il a été construit sur les plans de Louis Blériot (1872-1936), ingénieur centralien qui, après avoir fait fortune dans les phares pour automobiles, s’est lancé dans la grande aventure aéronautique. Après plusieurs années de recherches, il est parvenu à réaliser un aéroplane léger, solide et fiable. Le Blériot XI est long de 8 mètres, a une envergure de 7,20 mètres et pèse 310 kilogrammes. Son hélice Chauvière bipale est entraînée par un moteur Anzani à trois cylindres en éventail.

Le 25 juillet 1909, Blériot accomplit avec cet appareil l’un des tout premiers exploits aéronautique : la traversée de la Manche par les airs. En un peu plus de 35 minutes, il démontre la supériorité de sa machine avec un vol abondamment relayé par la presse de l’époque. La prise de risque est de taille, mais le défi est relevé : « l’Angleterre n’est plus une île ». En octobre 1909, le journal Le Matin offre cet aéroplane au Conservatoire des arts et métiers qu’il n’a depuis jamais quitté.

Lionel Dufaux, responsable des collections Energie et Transports