Vous devez vous identifier en tant que journaliste pour télécharger les images en haute définition.
Se connecter
À partir du 27 janvier 2021
À partir du 27 janvier 2021, le musée des Arts et Métiers propose une visite virtuelle de l’exposition Top modèles. Une leçon princière au XVIIIe siècle, avec trois parcours thématiques pour les adultes et une enquête-jeu inédite pour les enfants de 7 à 12 ans. Ce dispositif, qui s’inscrit dans le prolongement de l’opération « Le musée chez vous », a été conçu comme une invitation à venir découvrir l’exposition dès la réouverture du musée.
 
Du 16 octobre 2020 au 7 mars 2021
Parvis

À partir du 16 octobre 2020, deux sculptures monumentales de l’artiste contemporain Lilian Bourgeat sont présentées sur le parvis du musée des Arts et Métiers. Les installations Démesurer et Double banc, composées d’éléments surdimensionnés issus du quotidien, font basculer les visiteurs dans un autre univers, celui de l’extra ordinaire. Ces deux œuvres font écho à la question de la mise à l’échelle évoquée dans l’exposition Top modèles. Une leçon princière au XVIIIe siècle.

Du 16 octobre 2020 au 27 juin 2021
Salle Madame de Genlis

Dans le cadre de sa politique culturelle d’ouverture à l’art contemporain, le musée des Arts et Métiers a donné carte blanche à l’artiste Champion Métadier. Du 16 octobre 2020 au 27 juin 2021, les TOXICTOYS, trois épreuves d’exposition monumentales créées pour le musée, seront présentés au sein de la collection permanente.

Du 16 octobre 2020 au 7 mars 2021
Salle d'exposition temporaire

Du 16 octobre 2020 au 7 mars 2021, l’exposition Top modèles. Une leçon princière au XVIIIe siècle, présentée au musée des Arts et Métiers, révèle une collection remarquable de onze modèles réduits d’atelier, témoins de l’état des techniques au XVIIIe siècle. Exceptionnels par leur précision, énigmatiques par leur destinée et symboliques par leur caractère princier, ces pièces uniques sont associées à des dispositifs interactifs, des documents, des archives historiques et des objets patrimoniaux.

Sur les traces des inventeurs et des aventuriers de l’histoire des techniques.
En 1794, l’abbé Henri Grégoire fonde le Conservatoire des arts et métiers. Les objectifs de cette institution sont de fédérer les savoirs techniques pour “perfectionner l’industrie nationale” et de réunir les collections qui serviront de modèle, de référence et d’incitation aux inventeurs, chercheurs et curieux de toute condition sociale.