Histoire de l'informatique et du numérique (2017-2018)

Colloques et séminaires
Saison 2017/2018
Amphi Abbé Grégoire
Construit à la fin des années 1840, cet amphithéâtre du Conservatoire accueille aujourd’hui des cours, conférences et colloques.
Accès par le 292 rue Saint-Martin, 75003, Paris
Séances gratuites et ouvertes à tous, dans la limite des places disponibles et sur simple inscription auprès de : isabelle.astic@cnam.fr

Le séminaire Histoire de l'informatique et du numérique a pour objectif de faire connaître cette histoire mais aussi d'en conserver la mémoire. Il est organisé par François Anceau, ancien professeur du Cnam, Chaire de techniques fondamentales de l'informatique, Pierre-Eric Mounier-Kuhn, historien, CNRS, université Paris- Sorbonne et Isabelle Astic, responsable des collections informatique et réseaux au Musée des arts et métiers.

• Jeudi 17 mai 2018, de 14h30 à 17h : 
L'intelligence artificielle dans le Groupe Bull de 1981 à 1996. Echec d'un succès, actualité d'une ambition par Jean Rohmer

Ingénieur de l'Ensimag, docteur-ingénieur et docteur-ès-sciences de l'Institut National Polytechnique de Grenoble, Jean Rohmer a été chef de projet à l'Inria de 1974 à 1980 (machines bases de données) puis a eu l'opportunité de créer et de développer les activités Intelligence Artificielle du groupe Bull, en commençant par des activités de recherches jusqu'au développement de produits et de services, en France et dans l'ensemble des filiales de Bull dans le monde.

Il a ensuite fondé et dirigé la société IDELIANCE de 1994 à 2002, qui a conçu le logiciel de gestion de connaissances éponyme (réseaux sémantiques), activité qu'il a poursuivie pendant 8 ans chez Thales, essentiellement sur des projets de renseignement militaire.

Depuis 2010, il travaille au Pôle Universitaire Léonard de Vinci, où il est actuellement responsable de la recherche partenariale. Jean Rohmer est également Vice-Président de l'Institut Fredrik R. Bull

Cette présentation s'attachera à exposer les développements scientifiques et techniques accomplis, les réalisations  de grands projets clients (SACHEM - conduite de hauts-fourneaux de Arcelor, RAMSES - gestion de la sécurité d'Etat des JO 92  d'Albertville, METAPEDIA - outil de conception d'encyclopédie à Madrid). Elle analysera les relations complexes et mouvementées  entre une entité innovante et un grand groupe à la fois traditionnel et dans la tourmente. Elle abordera également une comparaison de l'IA  des années 80 et de celle d'aujourd'hui.

 

• Jeudi 14 juin 2018, de 14h30 à 17h :
Histoire des transistors à effet de champ par François Anceau


CONFÉRENCES PASSÉES

• Jeudi 14 septembre 2017, de 14h30 à 17h - ANNULÉ
La presse informatique professionnelle par Luc Fayard

• Jeudi 19 octobre 2017, de 14h30 à 17h : 
Unix en Europe : entre innovation, diffusion et héritage

• Jeudi 16 novembre 2017, de 14h30 à 17h :
L'économie des logiciels libres par Roberto Di Cosmo

• Jeudi 14 décembre 2017, de 14h30 à 17h :
Les méthodes formelles par Jean-Raymond Abrial

• Jeudi 18 janvier 2018, de 14h30 à 17h :
L'informatique en milieu scolaire par G.L. Baron

 

• Jeudi 15 février 2018, de 14h30 à 17h : 
Informatique et numérique comme objets d’enseignement scolaire : entre concepts, techniques, outils et culture : analyse de la persistance de quelques tensions et malentendus par G.L. Baron

Parallèlement à un début de carrière dans l'enseignement des mathématiques (1973 à 1981), Georges Louis Baron s'est intéressé dès 1975 à l'informatique et ses applications pédagogiques. En 1985, il bifurque en sciences de l'éducation, pour réaliser sa thèse sur "La constitution de l'informatique comme discipline scolaire - Le cas des lycées". Ses sujets de recherche vont alors se centrer sur "l'invention, l'innovation et la banalisation relatifs à l’utilisation en milieu éducatif d’environnements et d’instruments informatiques ainsi que l’émergence de nouveaux objets d’enseignement liés à l’informatique".
Georges Louis Baron est actuellement professeur émérite en sciences de l'éducation à l'université paris Descartes
 
La séance sera également retransmise en direct sur internet. Si vous êtes intéressé-e, le lien vous sera communiqué sur simple demande, au plus tard 2 jours avant la séance. Contact : isabelle.astic@cnam.fr

• Jeudi 15 mars 2018, de 14h30 à 17h :
Logabax : le récit d'une reconversion par J.P. Talvard

Avec l’arrivée de l’informatique, certaines sociétés spécialisées dans la production de matériels mécaniques ont dû évoluer pour s’engager vers la production de matériels électroniques. Ce fut le cas de la société Logabax, connue pour ses micro-ordinateurs, mais qui se souvient qu’en 1965, cette société essayait de survivre en usinant essentiellement des pièces mécaniques pour l’automobile, l’aviation….et commercialisait des machines électromécaniques pour la comptabilité, achetées en Allemagne de l’Est ? C’est cette mutation que va nous présenter et expliquer Jean-Pierre Talvard.

Jean-Pierre Talvard fut l’artisan de cette reconversion. Engagé comme ingénieur d’étude, en 1965, il était le seul électronicien au milieu de mécaniciens. Il a accompagné le développement de cette entreprise de 200 personnes vers une société de 2000 personnes dont il finit Directeur Général en 1981.

La séance sera également retransmise en direct sur internet. Si vous êtes intéressé-e, le lien 
vous sera communiqué sur simple demande, au plus tard 2 jours avant la séance.
 

• Jeudi 12 avril 2018, de 14h30 à 17h :
Les noms de domaine dans l'internet : histoire et enjeux stratégiques par Clément Genty et Jean-Manuel Gaget

Animée par deux spécialistes de l’identité numérique, la conférence portera sur l’histoire des noms de domaine, leur économie et leurs enjeux dans la nouvelle économie digitale qui régit le monde d’aujourd’hui. Elle abordera successivement les enjeux de l’adressage internet, l’économie des registres et les bouleversements induits par l’arrivée massive de nouvelles extensions dès 2014.
 
Jean-Manuel GAGET est Directeur du pôle Stratégie et Consulting de la société Nameshield depuis 2010 et membre du Comité de direction. Il est en charge des activités de conseils, d’audit et d’évaluation des actifs immatériels digitaux des entreprises. Il a été l’Initiateur et le responsable du groupe de travail sur l’évaluation des noms de domaine au sein de l’Observatoire de l’immatériel. Avant d’intégrer la sociétéNameshield en 2010, Jean-Manuel Gaget a eu diverses responsabilités managériales au sein du groupe Caisse des dépôts, puis de PME. Il a suivi une double formation initiale en informatique (MIAGE-Paris Dauphine) et management (MBA HEC Paris).
 
Clément GENTY est Ingénieur en génie industriel orienté capital immatériel (ISTIA), Clément Genty est doctorant à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts & Métiers. Sa thèse porte sur le nommage Internet via les noms de domaine. Elle est soutenue par Nameshield, bureau d'enregistrement français. Il s'intéresse également à la gouvernance de l'Internet et propose un système de nommage alternatif, plus structuré que celui existant. Une partie de son travail consiste en la vulgarisation de son sujet auprès des décideurs politiques, académiques et entrepreneuriaux.
  L'accès est libre sur simple inscription obligatoire auprès de isabelle.astic@lecnam.net

La séance sera également retransmise en direct sur internet. Si vous êtes intéressé-e, le lien vous sera communiqué sur simple demande, au plus tard 2 jours avant la séance.