Sphère du pendule de Léon Foucault

Sphère du pendule de Léon Foucault© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Philippe Hurlin
Sphère du pendule de Léon Foucault© Musée des arts et métiers, Cnam / Photo Philippe Hurlin
Droits réservés - Pour tout usage, consulter la banque d'images
Auteur matériel
Paul Gustave Froment
Auteur intellectuel
Léon Foucault
Date de fabrication
1851
Emplacement
Réserves
N° inventaire
08042-0001-
Classification
Objet grandeur réelle
Matériaux
Laiton Plomb
Dimensions
sans style, avec bague: 20 x 17 cm, 28,3 kg
autre (diamètre du pas de vis): 0,9 cm
Date d'entrée
1869

C’est en 1851 que le physicien français Léon Foucault utilise, pour la première fois, un pendule pour mettre en évidence la rotation de la Terre sur son axe. Le dispositif est constitué d’une lourde sphère de plomb recouverte d’une coquille de laiton, reliée au plafond par un long filin. Une fois lancé, il évolue, grâce à l’élan donné, dans un mouvement de va-et-vient. Un style placé sous la sphère effleure un lit de sable, inscrivant la trace de son passage. Après quelques minutes, on constate un décalage des traces sur le sable, mais la trajectoire du pendule n’a pas varié : on peut donc en conclure que la Terre tourne sur elle-même. Foucault réalise l’expérience dans la cave de sa maison puis la présente au Panthéon. Une seconde boule, en fer, est utilisée au Palais de l’industrie lors de l’Exposition universelle de 1855. Les deux sphères sont conservées aux Arts et Métiers depuis 1869.
Lionel Dufaux, responsable des collections Energie et Transports. In : Dufaux, Lionel (dir.), Le Musée des arts et métiers. Guide des collections, Paris, Musée des arts et métiers - Cnam, 2013.