Phonographe à feuille d'étain système Edison dit Phonographe de démonstration

Droits réservés – Pour tout usage : consulter la banque d'images
Auteur matériel : 
E. Hardy
Auteur intellectuel : 
Thomas Alva Edison
Date de fabrication : 
1878
Emplacement : 
Musée
N° inventaire : 
08920-0000-
Classification : 
Objet grandeur réelle
Matériaux : 
Bois Etain Acier Fonte Laiton
Dimensions : 
22 x 32 x 26 cm, 9,2 kg
Date d'entrée : 
1878

En 1877, Thomas Edison met au point le premier appareil capable d'enregistrer et de reproduire des sons qu'il baptise phonographe. L'invention est brevetée à la fin de l'année et l'appareil, présenté à l'Académie des sciences de Paris, fait sensation.

Capter et restituer le son
Une pointe de métal trace sur une feuille de zinc enroulée sur un cylindre, un sillon correspondant aux vibrations sonores recueillies par un diaphragme vibrant à l'extrémité d'un cornet. Lorsque la pointe parcourt le sillon du cylindre en rotation entraîné par une manivelle, les sons sont restitués par le même diaphragme et amplifiés dans un pavillon.

Diffuser les sons
Le principe du phonographe est rapidement amélioré par Bell et Tainter. Ils créent le graphophone qui utilise un cylindre de carton imprégné de cire. De plus, le mécanisme d'enregistrement du son est distinct de celui consacré à sa restitution. En 1888, Edison adopte ces améliorations pour son phonographe et les deux appareils sont commercialisés et connaissent un grand succès. La reproduction des cylindres par galvanoplastie assure bientôt une large diffusion des enregistrements.

(Cartel de l'exposition permanente)