Mission de sauvegarde du patrimoine PATSTEC

En 2003, le ministère de la recherche a chargé le directeur du Musée des arts et métiers d’une mission nationale de sauvegarde et de valorisation du patrimoine scientifique et technique contemporain des 60 dernières années.
Contacteur expérimental. Laboratoire des sciences du génie chimique, Cnrs-École nationale supérieure des industries chimiques (Ensic), Nancy, 1982
©Cnam Lorraine
La mission nationale de sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain

Les principaux objectifs de cette mission sont de sensibiliser et de préserver la mémoire des traces matérielles (instruments et documents) et immatérielles (savoir-faire) des acteurs de la recherche publique et privée en s’appuyant sur un réseau développé au niveau national et créé en 2004, de susciter des initiatives régionales de sauvegarde et valorisation de ce « patrimoine » et d’assurer un rôle de conseil et d'expertise, notamment pour la constitution de musées scientifiques et techniques.

Au XXIe siècle, il apparaît en effet nécessaire de sauvegarder ce futur patrimoine en le replaçant dans le cycle de l’innovation qui l’a vu naître. Il constitue un témoignage de la recherche pour demain permettant à nos concitoyens de se familiariser avec les savoirs, les techniques et les innovations.

 
Le programme de sauvegarde s’articule autour de plusieurs axes :
 
Sensibiliser les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les entreprises à la sauvegarde et la conservation de ce « patrimoine » scientifique et technique ;
Susciter l’organisation dans les régions d'un réseau local autour d’un chef de projet ;
Accompagner la mise en œuvre du programme dans les régions grâce au suivi et à la coordination nationale ;
Transférer la méthodologie sous forme de conseils et d’expertises, proposer des outils communs aux partenaires du réseau national, une base de données et un site Internet (www.patstec.fr) pour la constitution d’un inventaire commun ;
Valoriser des actions sous diverses formes au niveau national.
 
Pour mener à bien ces objectifs, une cellule de coordination nationale, située au Musée des arts et métiers, accompagne la mise en œuvre du programme dans les régions, tout en généralisant la méthodologie sous forme de conseils et d’expertise. Tous les ans, une journée nationale et deux ateliers techniques permettent d’échanger sur les pratiques avec les différents membres du réseau. Des journées d’étude et des colloques sont organisés.
 
Des actions de recherches sont menées au niveau des régions partenaires et en coordination étroite avec le laboratoire HT2S (histoire des techno-sciences en société) du CNAM. Un séminaire national intitulé « Patrimoine contemporain : Science, Technique, Culture & Société » a eu lieu en 2012 et 2013 et continue en 2014. Au-delà de la sauvegarde matérielle, du repérage, de la collecte et de la mise en valeur des objets, il est apparu indispensable à la Mission nationale d’engager une réflexion sur les questions que soulève le patrimoine scientifique et technique contemporain.
 
Le réseau national comprend aujourd’hui dix-sept régions partenaires, ainsi que plusieurs partenaires institutionnels, tels que le CNRS, le CEA ou Météo France, le CERN, ou des industriels (Fondation EDF, Essilor, Michelin).  La Base de données et le site www.patstec.fr, 15 000 objets documentés et 35 000 médias.
 
Plus largement, la mission nationale développe aujourd’hui cette expérience pilote à un niveau européen voire international.

Contact national : catherine.cuenca@cnam.fr
Site web : http://www.patstec.fr