Locomotive à vapeur Ten Wheel

Ce beau modèle de locomotive à vapeur sera présenté à partir du 20 octobre 2016 au Musée de Bretagne.
Locomotive à vapeur de type 230 Ten Wheel série 2700, 1902. Inv. 13563.
© Musée des arts et métiers - Cnam / photo Studio Cnam.



C’est en 1901 qu’est construite la série de dix locomotive de type 230 numérotées 2701 à 2710 pour la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest. Il s’agit alors du troisième lot de locomotives 230 entrant dans la composition du parc de l’Ouest, après deux précédents fournis en 1896 et 1898. La série 2700 a été construite au sein même des ateliers de la Compagnie de l’Ouest. Le réseau était alors en train de renouveler et de compléter son parc moteur avec des locomotives de vitesse destinées à la traction de trains rapides de voyageurs. Le choix se porta sur une disposition d’essieux quasi-inédite, avec trois essieux moteurs accouplés et deux essieux porteurs, soit 230. Les dix roues de la locomotive donnèrent le nom au type « Ten Wheel » (dix-roues). En langage cheminot, on parle de « tenouelle », le terme anglais étant prononcé avec un accent français.

Ces machines peuvent circuler à des vitesses moyennes de l’ordre de 80 km/h et permettent ainsi d’assurer des liaisons diurnes vers des destinations de plus en plus éloignées.
Les 230 Ouest étaient conçues dès l’origine avec la double expansion (« compoundage »), disposition permettant d’optimiser le travail de la vapeur, cette dernière se détendant successivement dans un cylindre haute pression puis dans un cylindre basse pression. Les dix locomotives de la série 2700 étaient pourvues de roues d’un diamètre de 1,94 mètre. Cette taille importante était particulièrement adaptée aux locomotives de vitesse, offrant un développement intéressant.

Ce modèle réduit, signé P. REGNARD, a été exécuté dans les ateliers de Paul Louis Regnard, ingénieur civil, diplômé de l’École centrale en 1864. Sous la raison P. Regnard Successeur, il avait pris la suite de l’atelier Regnard Frères, important producteur de modèles réduits, modèles pédagogiques et plans-relief. Le modèle est inscrit en 1903 sur le registre d’inventaire du Conservatoire. Il a été acheté 7 000 francs, somme importante, à la demande d’Édouard Sauvage, professeur de la chaire de mécanique appliquée aux arts. Plusieurs arrachements permettent d’étudier la disposition intérieure de la locomotive. Le modèle représente la locomotive n° 2701, baptisée « Mauzé », référence probable à la commune de Mauzé-sur-le-Mignon, dans le département des Deux-Sèvres. Intégrée dans la série 501-620 des 230 de l’Administration des chemins de fer de l’État au moment du rachat de la Compagnie de l’Ouest, en 1909, la 2701 a probablement été équipée à la même époque de la surchauffe de la vapeur. Elle a été radiée du service en 1925.

Remarquable par sa facture précise, ce modèle réduit sera présenté, du 20 octobre 2016 au 27 août 2017 dans l’exposition Bretagne-Express, organisée par le Musée de Bretagne à l’occasion de l’ouverture de la ligne à grande vitesse entre Le Mans et Rennes.
 
 

Bretagne-Express
Musée de Bretagne
10, cours des Alliés
35000 Rennes
www.musee-bretagne.fr
Du 20 octobre 2016 au 27 août 2017