Expositions temporaires
Du jeudi 9 juillet 2015 au dimanche 17 janvier 2016
Hors les murs

Investissant l’ensemble des espaces d’exposition du Mudam Luxembourg, elle réunit, sur le mode du dialogue, quelque soixante-dix pièces datant du milieu du XVIIe siècle à nos jours issues des prestigieuses collections du musée parisien et une centaine d’œuvres d’artistes qui, à travers les notions qu’ils abordent, les expériences qu’ils proposent, mais aussi les modes de production et de collaboration auxquels ils recourent, se saisissent des questions qui animent les domaines de la technique et de la science depuis plusieurs siècles.

S’ouvrant avec une évocation de l’emblématique pendule de Léon Foucault – « celui, comme le souligne l’artiste Piotr Kowalski, qui le premier a démontré physiquement le mouvement de toupie de la Terre » –, l’exposition s’articule autour de trois sections, « La Mesure du monde », « La Matière dévoilée », « Les Inventions appliquées », chacune se déployant sur un étage du musée, au fil de plusieurs salles thématiques. Y sont abordées des questions aussi variées que la mécanique céleste, la géométrie descriptive, la mesure du temps et de l’espace, l’observation de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, les ondes lumineuses, sonores et électromagnétiques, l’outil, l’énergie ou la cybernétique ; autant de facettes d’un monde que l’homme s’attache depuis toujours à comprendre et à façonner.

À travers le dialogue qu’elle initie, l’exposition Eppur si muove met également à jour des dynamiques qui relient deux domaines souvent artificiellement tenus à distance. Affranchies de la conception d’un art autonome, les œuvres d’art exposées affirment l’importance de la recherche, de la collaboration, de l’expérimentation, de l’instrumentation et des savoirs techniques et scientifiques dans le processus même de création. Symétriquement, au-delà de leur beauté formelle indéniable, les objets techniques du Musée des arts et métiers incarnent la part d’intuition et de créativité qui accompagne toute recherche scientifique. S’esquissent ainsi dans cette exposition inédite les contours d’un « espace partagé » entre artistes et ingénieurs, artistes et scientifiques, lieu de regards croisés, singuliers et complémentaires sur le monde contemporain.

  • L’exposition est accompagnée d’un catalogue d’exposition regroupant plusieurs essais inédits et d’un colloque international présidé par Patricia Falguières, professeur agrégée à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, organisé avec le soutien du Fonds National de la Recherche et en collaboration avec le Cnam Lorraine, l’École supérieure d’Art de Lorraine, l’Université de Luxembourg et le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) (16 et 17 octobre 2015).
  • Durant l’exposition, le Mudam accueille CoRobots, un projet de l’Interdisciplinary Center for ICT Securtity, Reliability and Trust (SnT) en collaboration avec la Ville de Luxembourg.
Partenaires de l’exposition :
Fonds National de la Recherche Luxembourg
Fondation Loo & Lou, abritée sous l’égide de la Fondation de Luxembourg
CFL - Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois
Partenaires media :
Luxembourg Wort
RTL
Telerama

Et avec le soutien de L'institut Français