Mécanique : objets phares

Le Conservatoire des arts et métiers est contemporain de la machine à vapeur et des machines­-outils industrielles. La mécanique représente de ce fait, dès les premières heures de l'institution, un champ de recherche et d'innovation essentiel. Du tour de potier aux horloges, des automates aux machines agricoles, la mécanique irrigue toutes les activités productives de l'homme.

Définie dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert comme la « partie des mathématiques […] qui considère le mouvement & les forces motrices, leur nature, leurs loi[s] & leurs effets dans les machines », la mécanique occupe une place primordiale dans l’histoire du Musée des arts et métiers. Les pièces les plus anciennes témoignent d’une époque où la mécanique est un art qui s’incarne dans des œuvres d’exception, qu’il s’agisse d’automates androïdes, d’horloges de précision ou de boîtes à musique miniatures.

De remarquables machines-outils, comme le tour à guillocher de Mercklein, nous rappellent que la mécanique n’est pas seulement une affaire d’artisans gardant jalousement leurs savoir-faire, mais qu’elle se pratique aussi dans les cabinets de physique de l’aristocratie. Le Conservatoire des arts et métiers enseigne la mécanique appliquée aux arts à partir de 1819, l’occasion pour certains de ses professeurs, comme Théodore Olivier, d’acquérir des modèles d’engrenages en bois illustrant les aspects théoriques de la discipline, telles que la transmission et la transformation du mouvement.

En progressant dans le temps, la collection s’enrichit de modèles et de spécimens liés à l’équipement des ateliers, des manufactures et des usines pendant la révolution industrielle. Tours, machines-outils, paliers ou roulements à billes font état d’une mécanisation de plus en plus poussée du processus de production, comme l’atteste la grande toile de Charles Lepage placée au centre de la galerie et représentant un atelier des usines Perin sous le Second Empire. À la même époque, le Conservatoire se dote d’un des premiers laboratoires au monde de mécanique expérimentale, offrant une expertise sur les procédés et produits aux administrations et industries françaises.

À l’extrémité de la grande galerie, plusieurs pièces témoignent de la vivacité du secteur et de sa mobilisation dans des activités de pointe, comme le nucléaire ou l’imagerie médicale, et de son importance dans nos tâches les plus courantes à travers les batteurs, aspirateurs et autres grille-pain, symboles de l’essor des arts ménagers au XXe siècle.
14 objets

Tour à bois à ficelle et pédale

Avant 1957
Objet grandeur réelle
,
20661-0001-

Tour à charioter de Vaucanson

1751
Jacques de Vaucanson
(Auteur intellectuel)
Objet grandeur réelle
,
00016-0001-

Tour à fileter les fusées par Jacob Droz

1770-1780
Jacob Droz
(Auteur matériel)
Objet grandeur réelle
,
01238-0001-

Tour à guillocher par Mercklein

1780
I.T. Mercklein
(Auteur matériel) ;
Mercklein
(Auteur intellectuel)
Objet grandeur réelle
,
00114-0001-

Tour à tailler les vis par Senot

1795
Senot
(Auteur matériel)
Objet grandeur réelle
,
00162-0001-
S'abonner à Mécanique : objets phares